La pleine lumière…

Print Friendly, PDF & Email

Bretagne, 2016

La photographie rend palpable ce qui dépasse la possibilité de voir. La pleine lumière est insoutenable pour l’oeil, nul regard ne peut s’aventurer au-delà de l’insoutenable clarté sous peine d’en revenir aveuglé, l’oeil gardant à jamais la mémoire de cette funeste rencontre. Il est coûteux à l’humaine nature de s’aventurer hors de ses frontières. Mais la photographie peut oser l’infranchissable, les lois de l’optique peuvent l’y aider. Prolongement de l’oeil et de l’imagination, la photographie rend possible ce qui dépasse parfois la possibilité de voir. Notre nature, rebelle à toute limitation, aspire à voler avec les ailes illimitées que l’imagination – aidée par la technologie – lui octroie. Quand la photographie permet de voir plus loin ne peut-elle pas devenir vecteur de ravissement et de joie, malgré la nuit… ?

Soleil, soleil !… Faute éclatante !
Toi qui masques la mort, Soleil,
Sous l’azur et l’or d’une tente
Où les fleurs tiennent leur conseil
Par d’impénétrables délices,
Toi, le plus fier de mes complices,
Et de mes pièges le plus haut,
Tu gardes le coeur de connaître
Que l’univers n’est qu’un défaut
Dans la pureté du Non-être !

(Paul Valéry in Ebauche d’un serpent)

2 commentaires sur “La pleine lumière…”

Les commentaires sont fermés.