Limite

Print Friendly, PDF & Email

Bretagne, 2015

Quand la photo s’approche de sa limite (ici c’est l’effacement jusqu’à une forme épurée), ça peut tendre soit vers rien, soit vers l’infini (sans qu’il ne soit jamais atteint évidemment).
Selon les principes de l’aérodynamique les ailes (ou toute structure portante) décrochent quand la limite de portance est atteinte. C’est le crash assuré.

Parfois la photo ressemble à un vol, un jeu d’équilibriste au-dessus du vide, entre l’impossible et le possible. La limite et le passage du possible à l’impossible ne tenant qu’au poids d’un minuscule grain de sable ou à la force favorable d’un très léger souffle. Il faut oser la limite…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.