Entre subjectivité et objectivité, saisissement et déprise, lumière et obscurité, je m’aventure à côtoyer les limites de la photographie (telle que je la conçois), des définitions, des évidences… Sensible à un ‘je ne sais quoi’ sous le voile du visible, combien de fois n’ai-je pas été étonné de découvrir une part de mystère, d’indéchiffrable et de beauté derrière l’évidence du cliché ?